Benoît GILLET

le suspens

Benoît Gillet, artiste nantais, propose neuf silhouettes sur de longs pans de tissu qui s’inscrivent dans l’espace avec la puissance d’une peinture urbaine, en un ballet aérien et silencieux

Ouvert les samedis et dimanches de 15h00 à 19h00
Entrée libre, sortie au cochon.

peinture / installation

Cette série de peintures dessinées a d’abord été baptisée ‘‘Les Appelés’’          à l’occasion de son installation à la chapelle et ancien hôpital Saint-Jean de Montreuil-Bellay, lors du parcours Art et Chapelle en Anjou 2018.

Neuf silhouettes sur de longs pans de tissu étaient présentées en suspension entre sol et plafond. La légèreté du matériau permettant le positionnement vertical, l’importance de la métaphysique dans un lieu religieux était questionnée : les corps sont-ils en souffrance ou en extase ?

Quittant le contexte spirituel chargé de la chapelle, l’installation est passée par les anciennes mines de fer de Nyoiseau, aujourd’hui occupées par l’association Centrale 7. Après le clin d’oeil furtif à la peinture religieuse et à ses postures exagérées, ces représentations témoignèrent ainsi d’inspirations plus contemporaines : 
les corps éphémères d’Ernest Pignon-Ernest, ou encore Paul Bloas et ses ‘‘peintures fragiles in situ’’. Elles permirent cette fois 
de faire écho aux nombreux corps oubliés qui oeuvrèrent dans ces sites industriels aujourd’hui inactifs, ou presque. De ce dernier passage, l’installation conservera le nom.

Aujourd’hui les croquis et peintures repartent donc, pour de nouveau s’assembler en un ballet aérien et silencieux, au gARage à Château-Gontier sur Mayenne.

Qui est Benoît Gillet ?

 Artiste et graphiste, Benoît Gillet a étudié le design graphique et les arts plastiques.

Pratiquant dessin, peinture, sérigraphie et autres collages, ses travaux s’organisent souvent en installation, se métissant parfois d’inspirations graphiques et numériques.

D’inspiration figurative, la pratique artistique de Benoît Gillet interroge le monde contemporain, tire sur le lien existant entre ses différentes contradictions : progrès technique et violence sociale, matérialité et spiritualité … proposant quelques nuances supplémentaires  entre réalité et perception.